Reiki

Vers les années 1850, Mikao Usui, moine Japonais, redécouvre cette méthode naturelle, plusieurs fois millénaire, dont les origines remontent dans les soûtras du Bouddha. Elle porte aujourd’hui son nom : USUI SHIKI RYOHO et signifie Système de soins naturels Usui.

Différentes hypothèses indiquent que Mikao pourraît être un moine bouddhiste.

 

Des origines bouddhistes

Vers 1850, Mikao Usui, professeur de théologie dirige l’université de Doshisha à Kyoto au Japon. Un jour, un de ses étudiants lui pose une question qui va bouleverser sa vie : a t-il déjà assisté à des miracles tels qu’ils sont décrits dans la bible ?

Mikao répond par la négative et entreprend de trouver une réponse. Il quitte son poste d’enseignant pour se remettre à étudier afin d’élucider le mystère de la guérison, de l’énergie et de la vie.

Recherche et illumination

Après sept années de recherche à travers le monde, il découvre enfin des notes prises par un disciple de Bouddha : il est en possession d’une technique mais n’en connaît pas l’utilisation exacte. Mikao décide de faire une retraite dans les montagnes.

Malgré la soif, la faim, le découragement et le doute qui l’assaillent, il se plonge plus intensément encore dans la méditation demandant l’aide de la force divine et des forces de la nature. Le vingt et unième jour, Mikao voit fondre sur lui une boule de lumière d’une intensité indescriptible et entre dans une transe profonde. Devant ses yeux, des milliers de bulles de lumière contiennent quelque chose. Mikao reconnaît les symboles découverts dans les manuscrits du disciple de Bouddha. Et immédiatement, intuitivement, il comprend ce que signifient ces symboles et leur utilisation.

Mikao se rend alors dans les quartiers pauvres de Kyoto pour aider et soigner les plus démunis. Or il constate souvent le retour de ceux qu’il avait guéris, qui préfèrent mendier plutôt que de s’insérer dans la vie. Mikao comprend alors qu’on ne peut pas aider quelqu’un s’il n’en a pas la volonté. Pour guérir, le patient doit pleinement s’impliquer dans le processus de guérison et modifier sa façon de penser.

Mikao quitte ensuite les quartiers pauvres et se consacre à ceux qu’il sent prêt à le suivre dans cette voie.

Vers la fin de sa vie, Mikao désigne comme successeur un de ses disciples le plus proche : Chujiro Hayashi à qui il a transmis ses connaissances et expériences qui portent aujourd’hui le nom de Reiki. Le docteur Hayashi fonde une clinique où les malades sont exclusivement soignés par cette méthode.

Une extension internationale

En 1935, Hawayo Takata, une américaine, se rend au Japon pour se faire soigner d’un cancer. Alors qu’elle doit subir une intervention chirurgicale, elle décide plutôt d’essayer les techniques du docteur Hayashi. Lorsqu’elle guérit, elle décide de consacrer le reste de sa vie à l’enseignement du reiki.

C’est véritablement elle qui sort le reiki hors des limites du Japon et le fait connaître en occident. En effet, elle retourne à Hawaï dont elle est originaire et aux Etat-Unis où elle va donner de plus en plus de conférences. En 1980, certains successeurs de Hawayo Takata décident de créer une organisation internationale : l’Alliance.

D’autres s’en dégagent, dont Iris Ishikuro qui crée une lignée de Maîtres Indépendants. Ces derniers, dans la lignée traditionnelle de Mikao Usui, ont souhaité se dégager de cette organisation pour transmettre l’enseignement d’une façon autonome.

Mikao Usui

Chujiro Hayashi

Hawayo Takata

Iris Ishikuro

Par thérapie, il faut comprendre « thérapie énergétique« .

Le reiki est un complément au diagnostic médical ; en aucun cas, il ne substitue à lui.

Chaque être possède un corps physique mais aussi plusieurs corps énergétiques, invisibles à l’œil nu mais dont l’aura peut être photographiée (méthode Kirlian).

Ces corps subtils sont au nombre de sept ou quatre pour simplifier : le corps éthérique protège l’organisme des influences négatives, le corps astral exprime les émotions, le corps mental manifeste l’activité mentale de type rationnelle et le corps spirituel en connexion avec d’autres plans de conscience.

Chakras est un terme sanskrit (langue ancienne de l’Inde) qui signifie “roue d’énergie” car lorsqu’ils sont alimentés en énergie, tournent sur eux-mêmes.

Le reiki alimente les chakras et stimule leur harmonisation, gage d’une bonne condition physique.

Il existe différents traitements : local avec certaines positions des mains et complet qui dure une heure à une heure trente. Selon les cas, le traitement peut s’effectuer en une ou plusieurs séances.

La durée d’imposition des mains sur une partie du corps est de trois minutes au minimum et varie en fonction du ressenti du praticien.

Formations de Reiki

Avec mon Maître de Reiki, Gilberte Motta

Se former au reiki est une démarche active, de réel développement personnel. Cela implique un travail sur soi, une motivation. Le futur initié se donne les moyens d’accroître son bien-être et développer son propre potentiel.

Le maître-enseignant transmet ses connaissances à l’élève et active son canal de reiki grâce aux rituels d’initiations. A l’issue de ces formations, l’élève reçoit un diplôme indiquant son degré d’apprentissage et un manuel pratique.

Il existe 4 degrés de formation. Chaque degré est une étape vers la connaissance de soi. Chacun est libre de poursuivre ou non le degré suivant. Le rythme d’apprentissage est personnel à chacun.

Reiki 1 – premier degré

Objectif de la formation : Traitement sur le corps physique. Se donner du Reiki à soi-même.
L’élève apprend ce qu’est le reiki, les différentes positions des mains, les différents traitements, les chakras. Il peut alors se donner du reiki et donner des séances de soins à d’autres personnes.

Pour qui ? Pour toute personne désireuse de s’apporter du bien-être, de faire un travail sur elle-même. Comme pour tout nouvel apprentissage, cette formation travaille sur les anciens schémas de pensées, de fonctionnement. Elle nettoie et apure ce qui n’a plus raison de stagner en nous.

Reiki 2 – deuxième degré

Objectif de la formation : Traitement à distance. L’élève poursuit son travail de développement personnel.
L’élève apprend trois symboles permettant de soigner à distance une personne ou d’apporter du Reiki à une situation.

Pour qui ? Pour toute personne qui a bien pratiqué le 1er degré de Reiki et qui désire progresser en conscience vers Soi et dans cet apprentissage du Reiki.

Reiki 3 – troisième degré

Objectif de la formation : Apprendre à initier. L’élève poursuit son travail de développement personnel.
L’élève apprend un quatrième symbole puis la manière d’initier d’autres élèves au Premier et Deuxième degré.

Pour qui ? Pour toute personne qui a bien pratiqué les 1er et 2èmes degrés de Reiki, qui désire progresser en conscience vers Soi et dans cet apprentissage du Reiki et transmettre l’enseignement du Reiki.

Reiki 4- quatrième degré, Maîtrise de Reiki

Objectif de la formation : Apprendre à enseigner tous les degrés et poursuivre son propre développement personnel. Contribuer par son évolution à celle de l’Humanité et la planète.
L’élève apprend le cinquième symbole et comment initier d’autres élèves au Troisième et Quatrième degré. Il est alors Maître- Enseignant de Reiki.

Pour qui ? Pour toute personne qui a bien pratiqué les degrés de Reiki précédants, qui désire progresser en conscience vers Soi et dans cet apprentissage du Reiki et transmettre l’enseignement du Reiki.

 

Nirmala Gustave

Nirmala GUSTAVE MIRAS Enseignante Reiki - Relaxologue/Sophrologue Auteur 0680454727, sur rdv 7, rue du Pradas 34470 Pérols ***** 3-4 juin : cercle de Lumière Transcender l'inceste 16-17 juin : Formation au 1er degré de Reiki 1er et 2 juillet : stage Habiter son corps de Femme Sept/Oct : stage Honorer la Femme en soi Fév 2018 : voyage initiatique Pélerinage des Shaktis en Inde du Sud https://www.facebook.com/NirmalaGustaveMiras/ https://www.annuaire-therapeutes.com/therapeute/106624-nirmala-gustave-miras-perols

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *